Si le maroc est considéré comme le hub le plus attractif du continent africain pour accueillir des activités de services délocalisés,  le royaume continue à consolider ses acquis et à se donner les moyens de son ambition pour s’imposer au niveau international dans le secteur du nearshoring à forte valeur ajoutée.

Doté d’un fort potentiel de création d’emplois pour les jeunes, et du potentiel de croissance apporté par les activités liées au nearshoring, le Maroc est résolument engagé sur la voie du développement des TIC, nécessaires à l’essor de son offre offshore, grâce au Plan Maroc numérique 2020, tout en s’appuyant sur le Plan d’accélération industrielle qui mise sur les écosystèmes dédiés pour favoriser le développement intégré des filières industrielles.

5 piliers de développement technologique autour de la data et du digital.

Cliquez sur l’image pour lire l’article

Depuis 2016, cinq filières se sont organisées en écosystèmes relatifs au nearshoring:  

  1. CRM (Customer relationship management) portant sur les activités de gestion des relations clients,
  2. BPO (Business process outsourcing) intéressant l’externalisation des processus d’une entreprise,
  3. ITO (Information technology outsourcing) touchant l’externalisation des métiers liés aux TIC,
  4. l’ESO (Engineering service outsourcing) couvrant les activités d’ingénierie
  5. KPO (Knowledge process outsourcing) relatif à l’externalisation des activités stratégiques ayant un contenu « savoir » comme l’analyse des données sectorielles.

Cap sur la formation d’ingénieurs développeurs

Ces écosystèmes ont commencé à éclore dans les différentes régions du pays à la faveur des contrats de performance à travers lesquelles le Maroc ambitionne de créer 60.000 nouveaux emplois directs à l’horizon 2020, de générer près d’1,7 milliards d’euros  de chiffre d’affaires à l’export de services additionnels et de drainer des investissements d’un montant de près de 13 millions d’euros. Rappelons que le PIB du Maroc tourne autour de 100 milliards d’euros.

60 000 emplois créés dans le digital entre 2017 et 2020.

Pour stimuler ce secteur et réaliser ces objectifs ambitieux, le Royaume peut compter sur un vivier de ressources humaines hautement qualifiées et formées dans les domaines les plus pointus. Le Maroc a ainsi lancé il y a plus de 10 ans un ambitieux programme de formation sur 5 ans de 10.000 ingénieurs développeurs.

Dans le même ordre d’idée,  à une heure trente de Casablanca, un bâtiment flambant neuf Fruit d’un partenariat pédagogique avec l’école 42, (un établissement de formation en code fondé par Xavier Niel) abrite un chiffre mystère  1337 – prononcez : « treize trente-sept » –, un nom qui fait référence à un système d’écriture, le « leet speak », utilisant des caractères alphanumériques. C’est la première école de code entièrement gratuite et sans prérequis de diplôme au Maroc.  

Par ailleurs la capitale administrative Rabat abrite des écoles d’ingénieurs dont le modèle est similaire au modèle universitaire, nous pouvons citer par exemple les mines Rabat qui forme 500 développeurs par an et dont nous sommes partenaire.  

Nous obtenons pour le compte de nos clients français des tarifs 45% inférieur à ceux pratiqués en France

Pascal Rellier Fondateur Go&Dev

Le maroc peut également compter sur ses plateformes d’accueil dotées du nec plus ultra de la technologie dans les principaux pôles économiques du pays à l’instar du Zenith Center de Rabat qui abrite le digital center de Go&dev.

Rabat : hub nearshore de référence.

Des efforts qui attestent de la volonté du Maroc de faire du nearshoring un levier de croissance, “au-delà des efforts consentis” ajoute Pascal Rellier fondateur de Go&dev, “le Royaume dispose d’autres atouts de taille qui favorisent son positionnement en tant que hub Nearshore de référence”.

ZENITH CENTER RABAT

D’abord par sa position géographique, le royaume se situe à seulement trois heures de vol de l’Europe et avec un décalage horaire n’excédant pas les deux heures, “nos clients ne sont pas forcément fâchés de venir passer 2 jours avec nos équipes, Rabat est une ville attractive et dynamique, il s’y passe vraiment quelque chose” . A cette proximité géographique, vient s’ajouter la proximité culturelle et linguistique. Et surtout sa proximité culturelle avec la France.

Un pays sûr, et politiquement et administrativement stable

D’ailleurs, le Maroc dans ses contacts avec ses interlocuteurs européens met de plus en plus en avant l’argument du « nearshoring » qui permet d’énormes gains en termes de productivité et d’efficience.

VIELLE VILLE DE RABAT

Autres atouts qui pèsent dans l’attractivité de l’offre du Maroc, et non des moindres, la stabilité politique du pays et son ferme engagement sur la voie de la démocratisation des institutions qui ne manquent pas de rassurer davantage les investisseurs étrangers

Go&dev_développement_application_mobile_nearshoring_contact

Leave a comment

Go&Dev Website – Designed by Keyzz. All Rights Reserved.