Tandis que l’économie mondiale sort de dix années de croissance plus ou moins marquée, les intentions d’embauche s’avèrent sensiblement plus prometteuses. Une excellente tendance qui fait cependant face à un obstacle. Amplifiée par l’évolution des besoins en compétences à l’heure de la transformation digitale, la pénurie de talents n’a jamais été aussi forte. Une situation qui impose aux chefs d’entreprise, tous secteurs d’activité confondus, de remettre en question leur stratégie de gestion des talents et de repenser les solutions.

Trouver les talents où ils se trouvent.

C’est un fait acquis, la révolution technologique transforme au quotidien la façon dont nous travaillons. Également, elle donne naissance à des métiers nouveaux dont l’exercice réclame des compétences nouvelles. C’est principalement le cas des métiers liés au développement de solutions ou d’applications logicielles, mais fait intéressant, aucun métier n’échappe aux enjeux de la transformation digitale, les frontières ne cessent de s’ouvrir, il faudra changer ses habitudes et trouver les compétences où elles se trouvent.

Pour lire l’article, cliquez sur l’image

Si  Alain Roumilhac, Président de ManpowerGroup France y voit le signe d’une accélération de la révolution des compétences qui doit s’accompagner de nouvelles politique de formations. Pascal Rellier fondateur de Go&Dev spécialiste du numérique et de l’accompagnement des PME dans la transition digitale, estime de son côté : “Dans le secteur du Digital il faut faire vite, et faire vite c’est aller chercher les compétences là où elles se trouvent plutôt que de s’apitoyer sur son sort” , il ajoute, A Rabat où nous avons ouvert notre premier centre de Nearshoring, il y a pléthore de compétences…  Des jeunes ingénieurs extrêmement bien formés au Digital. Nos équipes sont encadrées par des chefs de projet français, ce qui limite les facteurs culturels. Mais les jeunes diplômés marocains ont suivi des cursus comparables aux développeurs français et par ailleurs parlent très bien notre langue.”

zenit_center_Go&dev_développement_application_mobile_low_cost

La pénurie de talent continue de s’accentuer au niveau mondial, atteignant des niveaux records dans le secteur digital.

C’est dans ce contexte que la pénurie des talents atteint un niveau record, au niveau mondial depuis 12 ans et continue de s’accentuer tout particulièrement dans le domaine digital. Ainsi Manpower dans le cadre d’une nouvelle étude, a demandé à près de 40 000 employeurs de 43 pays de quantifier l’ampleur de leurs difficultés de recrutement par rapport à celles rencontrées l’an passé, de préciser les compétences – techniques et humaines – qu’ils ont le plus de mal à trouver et quelles sont les mesures qu’ils prennent pour surmonter cette pénurie de talents.

Les difficultés de recrutement s’accentuent partout dans le monde

45% des employeurs interrogés disent ne pas réussir à trouver les profils qui leur font défaut – un chiffre record depuis 12 ans. De l’industrie manufacturière en passant par le secteur du transport ou du  commerce, les employeurs sont unanimes, ils disent rencontrer des difficultés à trouver les profils qui rassemblent les compétences techniques et comportementales requises pour occuper les postes qu’ils cherchent à pourvoir. Presque paradoxalement, les employeurs du Japon (89%), et de Taïwan (78%) sont ceux qui font état des plus grandes difficultés à recruter. Leurs homologues chinois (13%), irlandais (18%) et britanniques (19%) sont, à l’opposé, ceux qui disent pâtir le moins des effets de la raréfaction des talents. En France, les difficultés de recrutement concernent 29% des chefs d’entreprise interrogés,

Pour lire l’article, « Silicon Valley, la pénurie aussi »
cliquez sur l’image

Dans les grandes entreprises (+ de 250 employés), les difficultés sont ressenties de manière particulièrement aiguë : 67% disent rencontrer des difficultés de recrutement – à comparer à 32% pour les TPE (- 10 employés) –  et près d’un quart estiment que la situation s’est dégradée par rapport à l’an passé. Parmi les raisons évoquées, près d’un tiers des employeurs évoquent le manque de candidats. “Là encore” ajoute Pascal Rellier “ il faut bien distinguer les choses. Dans le cas cas des très grandes entreprises, elles n’hésitent pas à ouvrir le portefeuille et mettent beaucoup de moyens pour recruter des talents digitaux. Parfois avec plus ou moins de discernement… Mais pour les moyennes entreprises qui ne disposent pas de moyens illimités, elles sont souvent bloquées en terme d’innovation par le coût d’accès au marché.  Nous leur offrons une excellente alternative. Grâce au smart sourcing, les moyennes entreprises peuvent avancer dans la compétition digitale en bénéficiant de ressources qualifiées à un coût raisonnable”.

Aucun métier n’échappe à l’impact des nouvelles technologies

Si  l’intelligence artificielle accélère l’automatisation de certaines tâches, la technologie ne fait pas disparaître les métiers, mais elle en redéfinit souvent la teneur. Dopés par la croissance du commerce en ligne, les besoins dans les métiers liés à la logistique et au service client connaissent une forte progression. Mais ces métiers sont bien différents de ce qu’ils étaient il y a dix ans et continuent d’évoluer, ce qui requiert de nouvelles compétences et formations en particulier des compétences digitales fortes.

Cliquez sur l’image pour lire l’article.

Les métiers de l’IT et du numérique toujours en pointe de la pénurie en France

Go&dev_développement_application_mobile_nearshoring_contact

En France, pour les sociétés IT qui recrutent, les temps sont durs. Face à un réel déséquilibre entre l’offre et la demande, le marché est de plus en plus concurrentiel.  On crée plus d’emplois par besoin, qu’on ne forme de professionnels, cette tendance continue même de s’amplifier. Divalto est lui aussi “Même pour les éditeurs” constate Pascal Rellier “celà devient difficile, certains d’entre eux ont des objectifs de recrutement fixé à plus 30%. Face aux enjeux qui sont les leurs, ils n’ont d’autre choix que de recourir à des sociétés comparables aux nôtres et d’aller trouver les compétences là où elles sont disponibles en mettant en place des solutions Nearshore, sous peine de perdre des parts de marché”.  La gestion des ressources et des compétences digitales constituent un immense défi à relever allant de pair avec ses fortes ambitions de croissance.

Leave a comment

Go&Dev Website – Designed by Keyzz. All Rights Reserved.